Oiseaux.ch

Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse

Observation, étude, protection et photographie des oiseaux sauvages
 
resr
 
Tous les articles:

26.06.2022
Une Rousserolle des buissons d...
13.06.2022
Une Bargette de Térek à l'île ...
16.02.2022
Un Grand Labbe hiverne en Suis...
05.12.2021
Une hécatombe d'insectivores s...
04.12.2021
Evolution de la colonie de Mar...
09.07.2021
Le Fuligule nyroca a niché à L...
18.06.2021
La Fauvette passerinette des B...
22.03.2021
Un Bruant rustique au bord de ...
10.02.2021
Déplacement intra-alpin d'une ...
29.01.2021
Des Spatules blanches en Suiss...
15.01.2021
Retour de l'Harelde qui se pre...
23.09.2020
Nidification de la Marouette p...
21.07.2020
Une Talève sultane à Chavornay...
06.07.2020
Une Sterne de Dougall à Préver...
07.06.2020
Première nidification lémaniqu...
31.05.2020
La première nichée lémanique d...
04.05.2020
La migration bat son plein à l...
11.04.2020
Un Elanion blanc à Aubonne...
13.03.2020
Un Pygargue à queue blanche a ...
06.03.2020
Un Moineau espagnol en Suisse...
04.03.2020
Première Tourterelle orientale...
01.03.2020
Des Fuligules à bec cerclé en ...
24.02.2020
L'île aux oiseaux fait peau ne...
05.02.2020
Un Vanneau sociable dans la pl...
03.02.2020
Harelde espiègle ...
13.12.2019
A nouveau un Pouillot de Hume ...
12.12.2019
Premier Traquet isabelle ident...
05.10.2019
Une Bécassine double paradant ...
04.10.2019
Des Vautours moines en Suisse...
24.09.2019
Une Mouette atricille sur le L...
12.08.2019
Un Chevalier à pattes jaunes e...
07.03.2019
Une Bergeronnette de Yarrell à...
02.03.2019
Un Cochevis huppé à Colombier ...
11.02.2019
Une Lusciniole à moustaches au...
02.01.2019
Un nouveau biotope pour les bé...
31.12.2018
Record de longévité pour le To...
30.12.2018
Un Puffin fuligineux sur le la...
20.12.2018
Une Pie-grièche schach à Grand...
10.11.2018
Un Pouillot de Pallas à la Fou...
08.10.2018
Un Puffin des Anglais à Yverdo...
07.09.2018
Une Bargette de Térek au Hagne...
26.08.2018
Une Marouette de Baillon à l'î...
28.05.2018
Invasion sans précédent d'Etou...
12.02.2018
Des Sizerins flammés nordiques...
02.01.2018
Une Buse féroce Buteo rufinus ...
12.12.2017
« Tönn », l'insatiable explora...
19.11.2017
L'Aigle criard « Tönn » est de...
22.10.2017
Les Pouillots à grands sourcil...
17.10.2017
Un Aigle pomarin au bord du Lé...
03.10.2017
Deux Phalaropes à bec étroit s...
20.09.2017
Une Mouette de Sabine à Yverdo...
08.09.2017
Un Aigle botté sur La Côte...
04.03.2017
La gravière de Colliare fait p...
24.02.2017
Quatre Bécassines sourdes ont ...
23.01.2017
Des Bruants à calotte blanche ...
23.01.2017
Une Alouette haussecol à l'aér...
09.11.2016
L'Aigle criard suivi sur la Ri...
03.11.2016
Des Aigles criards en Suisse...
29.10.2016
Deux Cisticoles des joncs à Au...
25.10.2016
Retour en force des Pouillots ...
24.10.2016
Une Fauvette mélanocéphale aux...
24.08.2016
Un Faucon sacre au Simplon !...
30.07.2016
Conservation de la colonie de ...
30.07.2016
Reprise d'un Grand Labbe écoss...
25.07.2016
Premier envol de Sternes pierr...
16.07.2016
Première reprise en Suisse d'u...
17.06.2016
La plateforme à Sternes pierre...
06.05.2016
Ces vents bénis du Sud III...
03.05.2016
Ces vents bénis du Sud II...
20.04.2016
Ces vents bénis du Sud I...
08.04.2016
Le printemps des limicoles à l...
22.03.2016
Un Traquet du désert en Argovi...
05.03.2016
A nouveau des Bouvreuils « tro...
10.02.2016
Record de vitesse pour un Chev...
30.12.2015
Deux Pouillots de Hume au Tess...
29.12.2015
Un Fuligule à tête noire sur l...
22.12.2015
Un Plongeon du Pacifique G...
22.09.2015
Deux Rolliers à Echallens...
08.09.2015
Nouvelle nidification du Circa...
06.09.2015
Le Pouillot verdâtre a niché e...
01.09.2015
Un Bécasseau variable bagué en...
20.08.2015
Nouvelle nidification du Grèbe...
20.08.2015
Nidification réussie du Tadorn...
04.06.2015
Invasion de Faucons kobez...
03.06.2015
Tombée d'Hypolaïs ictérines...
01.06.2015
Un Petit-duc à Romanel-sur-Mor...
28.05.2015
Un Bruant mélanocéphale au Ben...
16.05.2015
Une Locustelle fluviatile chan...
04.05.2015
Record de Bécassines doubles e...
03.05.2015
Première reprise d'un Gravelot...
18.03.2015
Passage record de Grues cendré...
23.02.2015
Une Sarcelle à ailes vertes au...
20.12.2014
Un Phalarope à bec large au la...
03.12.2014
Le retour du Plongeon imbrin s...
07.10.2014
Les Pouillots à grands sourcil...
28.09.2014
Des Labbes pomarins font escal...
31.08.2014
Déferlante de Bondrées apivore...
18.08.2014
Le Fuligule nyroca a niché en ...
01.08.2014
Première tentative de nidifica...
28.07.2014
Un Vautour moine dans les Alpe...
19.07.2014
Déferlante de vautours dans le...
15.07.2014
Un Traquet oreillard estivant ...
05.07.2014
Invasion de Râles des genêts !...
07.06.2014
Un Pouillot verdâtre au Moléso...
15.05.2014
Une pie-grièche hybride à la K...
11.04.2014
L'Aigle de Bonelli qui aimait ...
05.04.2014
Le Tarier mystère...
23.02.2014
Un Pouillot de Sibérie à Paude...
08.02.2014
Une Corneille mantelée à Buchi...
29.01.2014
Mortelle traversée des Alpes d...
15.01.2014
Invasion de Pinsons du Nord...
29.12.2013
Une Harelde prisonnière d'une ...
18.12.2013
Des Beccroisés bifasciés et pe...
26.11.2013
Bruants des Neiges venus du fr...
05.11.2013
Des Grues cendrées envahissent...
30.10.2013
Un Pouillot à grands sourcils ...
28.10.2013
Bécasseau de Bonaparte...
12.10.2013
Pipit à dos olive...
02.10.2013
Les Pouillots à grands sourcil...
13.09.2013
Des Labbes à longue queue sur ...
28.08.2013
Goéland d'Audouin sur le Léman...
27.08.2013
Bruant nain à Jaman...
07.08.2013
Premières nidifications lémani...
10.06.2013
Nidifications de Tadornes de B...
30.05.2013
Un Chevalier grivelé sur l'île...
22.05.2013
Improbables Guêpiers de Perse ...
17.05.2013
Une Sterne de Dougall à Yverdo...
08.04.2013
Mystérieuse Bécassine sourde...
16.03.2013
Une Fauvette à tête noire au c...
20.02.2013
Un nouveau couple de Gypaètes ...
29.01.2013
Le Goéland à ailes blanches: u...
23.01.2013
Les Jaseurs débarquent en Suis...
01.01.2013
A nouveau une Oie à bec court ...
09.12.2012
Le Circaète Jean-le-Blanc a ni...
27.11.2012
Tore en Suisse II...
18.11.2012
Tore en Suisse I...
11.11.2012
L'Aigle criard estonien «Tore»...
29.10.2012
Invasions d'automne III : Le C...
25.10.2012
Un Ibis chauve visite la Suiss...
19.10.2012
Invasions d'automne II : La Si...
15.10.2012
Invasions d'automne I : La Més...
08.10.2012
Un Cormoran pygmée au lac de Z...
10.06.2012
Une Locustelle fluviatile a ch...
10.06.2012
Nidifications rares sur l'île ...
18.04.2012
Le Corbeau freux s'installe à ...
17.02.2012
Un Plongeon à bec blanc au lac...
20.01.2012
Un Grand Tétras au Mollendruz...
16.01.2012
Invasion de Pinsons du Nord...
19.10.2011
Hibou des marais...
18.10.2011
Mouette de Sabine...
04.10.2011
Invasion de Bécasseaux rousset...
09.09.2011
Faucon d'Eléonore: nouvelle es...
06.08.2011
Un Hibou petit-duc rescapé...
24.07.2011
Hécatombe de Martinets noirs...
17.02.2011
Nouvelles espèces en Suisse...
10.02.2011
Visiteurs venus du Grand-Nord...
28.01.2011
Un merle blanc crée la sensati...
28.01.2011
TJ - Migrations exceptionnelle...
27.01.2011
Un Merle blanc hante le parc B...
09.01.2011
L'Oie à bec court: nouvelle es...
28.12.2010
Les bernaches de Noël...
16.12.2010
Des Cygnes de Bewick en Suisse...
05.12.2010
Le premier Pouillot de Pallas ...
11.11.2010
Triste fin pour un Phalarope...
10.11.2010
Déferlante de Mésanges à longu...
09.11.2010
Invasion sans précédent de Més...
24.10.2010
Un million de geais passent pa...
24.10.2010
L’almanach des migrations...
02.10.2010
Pour traverser l’année 2011 av...
18.09.2010
Un Flamant rose à Préverenges...
18.09.2010
Un Flamant rose à Préverenges...
25.06.2010
Un Bruant chanteur en Valais !...
23.06.2010
Ibis falcinelle...
12.06.2010
La Bergeronnette citrine...
11.06.2010
Le Phragmite aquatique...
04.06.2010
Le Bruant nain...
02.06.2010
Printemps fou à Sionnet GE...
03.03.2010
Un Coucou geai à Ecublens VD...
11.02.2010
D’où viennent les Mésanges à l...
18.01.2010
Le Ballet des Butors...
17.12.2009
Le retour des Courlis cendrés...
11.12.2009
Un Venturon montagnard sur le ...
08.12.2009
Remarquable fidélité...
06.12.2009
Plongeons imbrins...
20.10.2009
L'aigle royal de retour dans l...
13.10.2009
Busard pâle au col de Jaman...
01.09.2009
Un Martinet pâle dans le Jura...
27.08.2009
Deux Rolliers sur la place d’a...
23.08.2009
La «chasse» au Pluvier guignar...
19.08.2009
La migration des Cigognes blan...
06.08.2009
Nidification du Héron pourpré ...
14.07.2009
Un Etourneau roselin aux Grang...
01.07.2009
Le Gobemouche à demi-collier F...
20.06.2009
Pas de soucis pour les Guêpier...
17.05.2009
Sterne voyageuse aux Grangette...
13.05.2009
Une Glaréole à collier à l’emb...
10.05.2009
Une Sterne arctique à Préveren...
10.05.2009
Un Pouillot ibérique dans le b...
19.04.2009
Des Plongeons catmarins statio...
03.04.2009
La migration des limicoles a c...
30.03.2009
Mauvaise année pour la Chouett...
01.03.2009
Un Sizerin flammé nordique soi...
28.02.2009
Une Buse pattue hante la Krümm...
15.02.2009
Des Jaseurs boréaux sont en Su...
25.01.2009
Invasion de Mouettes tridactyl...
24.01.2009
L’hiver des Courlis cendrés...
08.01.2009
Rude hiver pour les oiseaux...
05.01.2009
Histoire d’Au…tour...
28.12.2008
un Bécasseau violet au bord du...
24.12.2008
Les Jaseurs boréaux sont à nos...
19.12.2008
Plongeons imbrins...
29.11.2008
Un Grand-duc dans le cimetière...
22.11.2008
Une Chouette épervière en Haut...
18.11.2008
Gardeboeufs à Essert-Pittet...
29.10.2008
Pouillots à grands sourcils en...
13.10.2008
Le miracle des bancs de sable ...
06.10.2008
Marouette de Baillon...
25.09.2008
Bécasseaux tachetés: américain...
20.09.2008
Campagne de baguage au col de ...
23.08.2008
15 Pluviers guignards dans la ...
15.08.2008
Un Elanion en Champagne genevo...
30.07.2008
Mauvaise année pour les martin...
24.07.2008
Les Grands Cormorans en sursis...
14.07.2008
Démarrage tardif chez les Ster...
08.06.2008
Nidification du Tadorne de Bel...
27.05.2008
Invasion de Faucons kobez...
01.05.2008
Un jour à la Vaux-Lierre...
26.04.2008
Falaises toutes neuves pour le...
21.04.2008
La suppression de la bande cen...
11.04.2008
L’hiver des canards marins jou...
16.03.2008
Le printemps des limicoles à l...
09.03.2008
Destruction des cormorans...
24.11.2007
Léman - Un tourbillon d'images...
12.11.2007
Les Oiseaux de Suisse - Le Fil...
01.08.2007
«Les Oiseaux de Suisse» La nou...
26.07.2007
TJ - Hôpital pour oiseaux...
25.07.2007
Un mois de juillet pas comme l...
11.06.2007
A l'hôpital des oiseaux...
12.01.2007
TJ - Préverenges...
09.01.2007
Dolce vita - Almanach...
20.08.2003
Le Guêpier de Penthaz...
00.00.0000
Lionel Maumary, ornithologue...
 

T-Shirts / Sweat shirts
shirts
Vêtements sur le thème des oiseaux!
Calendrier 2015
Almanach
Almanach des migrations
Les Oiseaux de Suisse
Almanach
Toute l'avifaune de Suisse dans un ouvrage édité par la Station ornithologique Suisse.

Des Beccroisés bifasciés et perroquets aux portes de la Suisse ! La chronique de Lionel Maumary
Lionel Maumary, Oiseaux.ch, 18.12.2013

Deux Beccroisés bifasciés tirés en octobre 1889 à Lustenau A, lors d'un des afflux les plus remarqués en Europe centrale. Naturmuseum de St-Gall, 1.12.2003.

Arriveront-ils enfin jusqu'en Suisse ? Cet automne s'est manifesté un afflux de Beccroisés bifasciés et perroquets vers l'Europe occidentale. Des observations ont même été effectuées dans le sud de l'Allemagne (Bavière) non loin de la frontière Suisse... Aucune de ces deux espèces n'a été observée pour le moment avec certitude dans notre pays, alors il faudra scruter les beccroisés cet hiver ! Le Bifascié prèfère les mélèzes alors que le Perroquet préfère les pins.

Beccroisé bifascié
Cet habitant de la taïga est extrêmement rare en Europe centrale, où elle apparaît à la faveur d’invasions vers le sud déclenchées par une fructification déficiente de ses arbres de prédilection.

Le Beccroisé bifascié a une distribution holarctique : la sous-espèce nominale niche à travers toute la ceinture de forêts boréale et sub-boréale d’Amérique du Nord, remplacée par L. l. bifasciata dans la ceinture de taïga russe de la Carélie et la péninsule de Kola à la mer d’Okhotsk, débordant certaines années sur la Finlande ; complètement isolée, L. l. megaplaga se trouve dans les montagnes d’Hispaniola (Haïti). Avec env. 2’500 couples, la Finlande héberge la quasi-totalité de la population européenne (Russie non comprise). L’espèce est généralement sédentaire, mais se déplace parfois massivement lors de pénurie de nourriture, atteignant régulièrement la Suède, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique.

Le Beccroisé bifascié a été capturé à deux reprises au XIXe siècle et observé une fois au XXe dans la vallée du Rhin A limitrophe, à l’occasion d’invasions ayant touché toute l’Europe centrale, en 1889 et 1959 ; 3 données du XXe siècle sur territoire suisse ont été radiées lors d’une révision par la Commission de l’avifaune suisse ; bien que probablement correctes, d’autres mentions plus anciennes ne peuvent être retenues faute de preuves. Dans les pays limitrophes au XXe siècle, il existe au moins 60 données en Allemagne (dont 10 dans le Bade-Wurtemberg), au moins 30 en Autriche, 9 (11 ind.) en France et 20 dans le nord de l’Italie.

L’espèce est généralement sédentaire, mais devient nomade en cas de pénurie de nourriture (graines de mélèzes notamment). Certains oiseaux (jeunes surtout) atteignent le pourtour de la mer Baltique à l’occasion d’invasions vers le sud, qui se produisent env. tous les 7 ans au rythme des interruptions de fructification des mélèzes sibériens, et qui coïncident souvent avec celles du Beccroisé des sapins (en 36 des 47 afflux de Beccroisés bifasciés recensés en Europe centrale entre 1800 et 1965). Les plus grandes invasions connues en Europe centrale ont eu lieu entre août 1889 et avril 1890 et pendant l’hiver 1990/91 en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche notamment ; en Allemagne, des afflux moins marqués ont eu lieu en 1826, 1830, 1845 et 1851. La plupart des oiseaux apparaissent entre septembre et novembre, mais l’invasion de 1845 a débuté en mars et celle de 1889 début juin : sur 85 captures effectuées dans la Tchécoslovaquie de l’époque, la moitié sont de juin/juillet. Au XXe siècle, de nombreuses observations de Beccroisés bifasciés ont été effectuées en Suède en automne/hiver 1979 (env. 650), 1985 (env. 800), 1986 (env. 600), 1987 (>750), 1990 (>2'300)et surtout 1996 (143’000-476'000) dans le Norrbotten et le Västerbotten ; en Norvège, les dernières grandes invasions ont eu lieu en 1959, 1966, 1979, 1986 et 1990, entre août et novembre avec un maximum en septembre ; aux Pays-Bas, les principaux afflux ont eu lieu en 1914, 1930, 1959, 1963, 1966, 1969, 1972, 1979, 1986, 1987 et 1990 dont ceux de 1930, 1959 1966 et 1990 coïncidaient avec ceux du Beccroisé des sapins.

Le Becroisé bifascié niche occasionnellement à l’ouest et au sud de son aire traditionnelle à la suite d’invasions majeures, comme en 1982 et 1987 en Norvège et en 1985-87 en Suède. L’espèce a niché pour la première fois en Allemagne en 1991 à Berlin, 1'700 km au sud-ouest de son aire traditionnelle, suite à l’important afflux de l’hiver 1990/91. En Pologne, l’espèce était bien plus fréquente au XIXe siècle qu’aujourd’hui. Lors de la grande invasion de 1889/90, des troupes comptant jusqu’à 20 oiseaux ont été signalées en Bavière D, où au moins 27 ind. ont été tirés, ainsi qu’en Autriche (Vorarlberg notamment) ; avec au moins 12 spécimens de Haute-Autriche, .du Tyrol et de Salzburg, auxquels s’ajoutent 10 de Bohême, de Moravie et du nord de la Slovaquie, l’afflux exceptionnel de 1889/90 est particulièrement bien documenté par la collection von Tschusi au Musée d’histoire naturelle de Vienne.

Diurne et grégaire, le Beccroisé bifascié habite les forêts boréales de mélèzes, de pins, d’épicéas et de sapins sibériens, qui lui prodiguent les graines dont il se nourrit. Son régime alimentaire, plus varié que celui des autres beccroisés, est complété par des graines de bouleau ou d’aulne, ainsi que par des baies (sorbier des oiseleurs Sorbus aucuparia notamment), des insectes et des araignées. Il se nourrit occasionnellement au sol. Dans le sud de son aire, le Beccroisé bifascié niche plutôt en couples isolés alors que dans le nord il forme des colonies lâches. En automne et en hiver, les oiseaux se regroupent en petites troupes comptant généralement jusqu’à 50, parfois 300 oiseaux. Les cris émis en vol sont généralement plus faibles et plus doux que chez le Beccroisé des sapins « ghip-ghip » ou « tchif-tchif » ; il émet également des « touit » interrogatifs ou des « tieu-tieu-tieu » de Sizerin flammé ; le chant rappelle celui du Tarin des aulnes, comportant des trilles et des sons grinçants en crécelle, émis depuis le haut d’un arbre ou en vol circulaire au ralenti.

Données limitrophes de la Suisse
Octobre 1889 : couple capturé à Lustenau A (Fatio 1899, Jacoby et al. 1970)
Une jeune f. tuée en 1890 dans la vallée du Rhin A/SG se trouve au Bündner Naturmuseum de Coire (E. Zollikofer) (Melcher 1952).
8 décembre 1959 : 2 ind. survolent l’Eriskircher Ried en direction du sud en criant (G. Knötsch) (Jacoby et al. 1970)

Les mentions d’env. 6 ind. le 23 octobre 1914 à Meikirch BE (Oppliger 1915), d’un m. les 23/26 janvier 1923 à Montana VS (Jouard 1931) et de 2 m. les 29 janvier et 2 février 1952 à Flwil SG (Lehner 1953) ont été radiées lors d’une révision par la Commission de l’avifaune suisse (Knaus & Maumary 1998).

Beccroisé perroquet
Originaire des vieilles forêts scandinaves et de l’ouest de la Russie, il n’apparaît qu’exceptionnellement en Europe centrale à l’occasion d’afflux provoqués par une pénurie de nourriture, mais n’a encore jamais été observé en Suisse. Seules quatre observations ont été effectuées dans les régions limitrophes de France et d’Allemagne. Comparativement au Bec-croisé des sapins, le Perroquet à une tête plus rectangulaire en prolongement du bec plus massif et uniformément épais, le bout de la mandibule inférieure étant normalement invisible de profil. La taille du bec augmente avec l’âge, plus fort chez les mâles que chez les femelles.

Le Bec-croisé perroquet niche du sud-ouest de la Norvège à travers la Fennoscandie au nord jusqu’à la péninsule de Kola (Russie), à l’est jusqu’au fleuve Petchora, au sud jusqu’en Estonie et dans la région de Moscou. Il niche parfois plus au sud dans les pays Baltes, en Pologne, en Allemagne et exceptionnellement au Danemark, aux Pays-Bas et en Angleterre. L’espèce est généralement sédentaire ou nomade, des afflux dirigés vers le sud-ouest se produisant parfois en cas de pénurie de nourriture. Il a atteint la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, la Hongrie, la République Tchèque, l’ex-Yougoslavie, le nord de l’Italie, la Grande-Bretagne, le nord de la France et l’Islande.

Le Bec-croisé perroquet n’a jamais été observé avec certitude en Suisse, plusieurs mentions anciennes étant invérifiables aujourd’hui. On connaît toutefois 3 données en France limitrophe : adulte le 20 juin 1983 à Remoray ; mâle du 1er au 3 janvier 1991 à Noël-Cerneux ; mâle le 27 février 1991 au Bonhomme et une en Allemagne.

L’espèce est généralement sédentaire ou se contente de petits déplacements de type nomade, mais peut entreprendre de plus amples mouvements à caractère d’afflux en cas de pénurie de nourriture (graines de pins et d’épicéas notamment). Certains oiseaux atteignent l’Europe centrale à l’occasion d’invasions vers le sud, qui se produisent le plus souvent simultanément à celles du Bec-croisé des sapins (en 22 sur 27 irruptions de Bec-croisés perroquets) (Cramp). Les pénuries de cônes de pins Pinus sp. se produisent souvent en même temps que chez l’épicéa Picea abies et le mélèze Larix sp., mais moins fréquemment que chez ces derniers, raison pour laquelle les exodes du Bec-croisé perroquet sont plus rares que chez les Bec-croisés des sapins et bifascié. Les plus grandes invasions connues en Europe centrale ont eu lieu en 1962, 1982/83 et 1990/91. Les premières observations hors de l’aire de reproduction ont eu lieu dès mi-septembre, le passage culminant en octobre/novembre, mais la plupart des observations en Europe centrale sont hivernales.

Le Bec-croisé perroquet niche occasionnellement à l’ouest et au sud de son aire traditionnelle à la suite d’invasions majeures, comme en 1962, 1982/83 et 1990/91. En Allemagne, on compte 13 données entre 1977 et 1990 impliquant 70-80 oiseaux, toutes de 1982, 1983, 1985 et 1990. En France, 5 individus ont été homologués au XXe siècle, en octobre 1962, juin 1983, mai 1986, janvier et février 1991 ; une donnée provient en outre de Crest (Drôme), la plus méridionale connue en France.

Diurne et grégaire, le Bec-croisé perroquet habite surtout les vieilles forêts boréales de pins sylvestres Pinus sylvestris, parfois de mélèzes et rarement d’épicéas et de sapins sibériens, qui lui prodiguent les graines dont il se nourrit. Il se nourrit généralement silencieusement à la cime des arbres, parfois aussi au sol au bord des chemins, où il se montre particulièrement peu farouche. Il mange des graines de résineux (cônes mûrs ou verts), surtout de pin sylvestre, aussi de mélèze et d’épicéa, extrayant les graines avec son bec ; il détache souvent le cône d’un rameau et le porte à un endroit où il pourra le tenir avec ses pattes pour le décortiquer. Son régime alimentaire est complété par des myrtilles et des chatons d’aulne, rarement d’insectes. Ses mouvements sont moins vifs que ceux du Bec-croisé des sapins. En automne et en hiver, les oiseaux se regroupent en petites troupes comptant généralement moins de 10 oiseaux hors de l’aire de reproduction. Les cris émis en vol sont généralement plus forts et plus graves que ceux du Bec-croisé des sapins « tchup-tchup » ou « clop-clop » ; il émet également des « gop » doux ou des « tcherk-tcherk » d’alarme ; le chant rappelle celui du Tarin des aulnes, comportant des trilles et des sons grinçants en crécelle, émis depuis le haut d’un arbre ou en vol circulaire au ralenti.

A propos de Lionel Maumary
Messagerie - Calendrier 2015 - Les Oiseaux de Suisse - Birdline Internet - Photographies - Réserve naturelle Chavornay - Portail nature Romande - Centres de soins - Oiseaux.ch
Contact: info@oiseaux.ch | Consulter mail ...@oiseau.ch | © 2001-2022 Oiseaux.ch - Powered by Monkey's Ink of Switzerland -