Oiseaux.ch

Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse

Observation, étude, protection et photographie des oiseaux sauvages
 
resr
 
Tous les articles:

05.12.2021
Une hécatombe d'insectivores s...
04.12.2021
Evolution de la colonie de Mar...
09.07.2021
Le Fuligule nyroca a niché à L...
18.06.2021
La Fauvette passerinette des B...
22.03.2021
Un Bruant rustique au bord de ...
10.02.2021
Déplacement intra-alpin d'une ...
29.01.2021
Des Spatules blanches en Suiss...
15.01.2021
Retour de l'Harelde qui se pre...
23.09.2020
Nidification de la Marouette p...
21.07.2020
Une Talève sultane à Chavornay...
06.07.2020
Une Sterne de Dougall à Préver...
07.06.2020
Première nidification lémaniqu...
31.05.2020
La première nichée lémanique d...
04.05.2020
La migration bat son plein à l...
11.04.2020
Un Elanion blanc à Aubonne...
13.03.2020
Un Pygargue à queue blanche a ...
06.03.2020
Un Moineau espagnol en Suisse...
04.03.2020
Première Tourterelle orientale...
01.03.2020
Des Fuligules à bec cerclé en ...
24.02.2020
L'île aux oiseaux fait peau ne...
05.02.2020
Un Vanneau sociable dans la pl...
03.02.2020
Harelde espiègle ...
13.12.2019
A nouveau un Pouillot de Hume ...
12.12.2019
Premier Traquet isabelle ident...
05.10.2019
Une Bécassine double paradant ...
04.10.2019
Des Vautours moines en Suisse...
24.09.2019
Une Mouette atricille sur le L...
12.08.2019
Un Chevalier à pattes jaunes e...
07.03.2019
Une Bergeronnette de Yarrell à...
02.03.2019
Un Cochevis huppé à Colombier ...
11.02.2019
Une Lusciniole à moustaches au...
02.01.2019
Un nouveau biotope pour les bé...
31.12.2018
Record de longévité pour le To...
30.12.2018
Un Puffin fuligineux sur le la...
20.12.2018
Une Pie-grièche schach à Grand...
10.11.2018
Un Pouillot de Pallas à la Fou...
08.10.2018
Un Puffin des Anglais à Yverdo...
07.09.2018
Une Bargette de Térek au Hagne...
26.08.2018
Une Marouette de Baillon à l'î...
28.05.2018
Invasion sans précédent d'Etou...
12.02.2018
Des Sizerins flammés nordiques...
02.01.2018
Une Buse féroce Buteo rufinus ...
12.12.2017
« Tönn », l'insatiable explora...
19.11.2017
L'Aigle criard « Tönn » est de...
22.10.2017
Les Pouillots à grands sourcil...
17.10.2017
Un Aigle pomarin au bord du Lé...
03.10.2017
Deux Phalaropes à bec étroit s...
20.09.2017
Une Mouette de Sabine à Yverdo...
08.09.2017
Un Aigle botté sur La Côte...
04.03.2017
La gravière de Colliare fait p...
24.02.2017
Quatre Bécassines sourdes ont ...
23.01.2017
Des Bruants à calotte blanche ...
23.01.2017
Une Alouette haussecol à l'aér...
09.11.2016
L'Aigle criard suivi sur la Ri...
03.11.2016
Des Aigles criards en Suisse...
29.10.2016
Deux Cisticoles des joncs à Au...
25.10.2016
Retour en force des Pouillots ...
24.10.2016
Une Fauvette mélanocéphale aux...
24.08.2016
Un Faucon sacre au Simplon !...
30.07.2016
Conservation de la colonie de ...
30.07.2016
Reprise d'un Grand Labbe écoss...
25.07.2016
Premier envol de Sternes pierr...
16.07.2016
Première reprise en Suisse d'u...
17.06.2016
La plateforme à Sternes pierre...
06.05.2016
Ces vents bénis du Sud III...
03.05.2016
Ces vents bénis du Sud II...
20.04.2016
Ces vents bénis du Sud I...
08.04.2016
Le printemps des limicoles à l...
22.03.2016
Un Traquet du désert en Argovi...
05.03.2016
A nouveau des Bouvreuils « tro...
10.02.2016
Record de vitesse pour un Chev...
30.12.2015
Deux Pouillots de Hume au Tess...
29.12.2015
Un Fuligule à tête noire sur l...
22.12.2015
Un Plongeon du Pacifique G...
22.09.2015
Deux Rolliers à Echallens...
08.09.2015
Nouvelle nidification du Circa...
06.09.2015
Le Pouillot verdâtre a niché e...
01.09.2015
Un Bécasseau variable bagué en...
20.08.2015
Nouvelle nidification du Grèbe...
20.08.2015
Nidification réussie du Tadorn...
04.06.2015
Invasion de Faucons kobez...
03.06.2015
Tombée d'Hypolaïs ictérines...
01.06.2015
Un Petit-duc à Romanel-sur-Mor...
28.05.2015
Un Bruant mélanocéphale au Ben...
16.05.2015
Une Locustelle fluviatile chan...
04.05.2015
Record de Bécassines doubles e...
03.05.2015
Première reprise d'un Gravelot...
18.03.2015
Passage record de Grues cendré...
23.02.2015
Une Sarcelle à ailes vertes au...
20.12.2014
Un Phalarope à bec large au la...
03.12.2014
Le retour du Plongeon imbrin s...
07.10.2014
Les Pouillots à grands sourcil...
28.09.2014
Des Labbes pomarins font escal...
31.08.2014
Déferlante de Bondrées apivore...
18.08.2014
Le Fuligule nyroca a niché en ...
01.08.2014
Première tentative de nidifica...
28.07.2014
Un Vautour moine dans les Alpe...
19.07.2014
Déferlante de vautours dans le...
15.07.2014
Un Traquet oreillard estivant ...
05.07.2014
Invasion de Râles des genêts !...
07.06.2014
Un Pouillot verdâtre au Moléso...
15.05.2014
Une pie-grièche hybride à la K...
11.04.2014
L'Aigle de Bonelli qui aimait ...
05.04.2014
Le Tarier mystère...
23.02.2014
Un Pouillot de Sibérie à Paude...
08.02.2014
Une Corneille mantelée à Buchi...
29.01.2014
Mortelle traversée des Alpes d...
15.01.2014
Invasion de Pinsons du Nord...
29.12.2013
Une Harelde prisonnière d'une ...
18.12.2013
Des Beccroisés bifasciés et pe...
26.11.2013
Bruants des Neiges venus du fr...
05.11.2013
Des Grues cendrées envahissent...
30.10.2013
Un Pouillot à grands sourcils ...
28.10.2013
Bécasseau de Bonaparte...
12.10.2013
Pipit à dos olive...
02.10.2013
Les Pouillots à grands sourcil...
13.09.2013
Des Labbes à longue queue sur ...
28.08.2013
Goéland d'Audouin sur le Léman...
27.08.2013
Bruant nain à Jaman...
07.08.2013
Premières nidifications lémani...
10.06.2013
Nidifications de Tadornes de B...
30.05.2013
Un Chevalier grivelé sur l'île...
22.05.2013
Improbables Guêpiers de Perse ...
17.05.2013
Une Sterne de Dougall à Yverdo...
08.04.2013
Mystérieuse Bécassine sourde...
16.03.2013
Une Fauvette à tête noire au c...
20.02.2013
Un nouveau couple de Gypaètes ...
29.01.2013
Le Goéland à ailes blanches: u...
23.01.2013
Les Jaseurs débarquent en Suis...
01.01.2013
A nouveau une Oie à bec court ...
09.12.2012
Le Circaète Jean-le-Blanc a ni...
27.11.2012
Tore en Suisse II...
18.11.2012
Tore en Suisse I...
11.11.2012
L'Aigle criard estonien «Tore»...
29.10.2012
Invasions d'automne III : Le C...
25.10.2012
Un Ibis chauve visite la Suiss...
19.10.2012
Invasions d'automne II : La Si...
15.10.2012
Invasions d'automne I : La Més...
08.10.2012
Un Cormoran pygmée au lac de Z...
10.06.2012
Une Locustelle fluviatile a ch...
10.06.2012
Nidifications rares sur l'île ...
18.04.2012
Le Corbeau freux s'installe à ...
17.02.2012
Un Plongeon à bec blanc au lac...
20.01.2012
Un Grand Tétras au Mollendruz...
16.01.2012
Invasion de Pinsons du Nord...
19.10.2011
Hibou des marais...
18.10.2011
Mouette de Sabine...
04.10.2011
Invasion de Bécasseaux rousset...
09.09.2011
Faucon d'Eléonore: nouvelle es...
06.08.2011
Un Hibou petit-duc rescapé...
24.07.2011
Hécatombe de Martinets noirs...
17.02.2011
Nouvelles espèces en Suisse...
10.02.2011
Visiteurs venus du Grand-Nord...
28.01.2011
Un merle blanc crée la sensati...
28.01.2011
TJ - Migrations exceptionnelle...
27.01.2011
Un Merle blanc hante le parc B...
09.01.2011
L'Oie à bec court: nouvelle es...
28.12.2010
Les bernaches de Noël...
16.12.2010
Des Cygnes de Bewick en Suisse...
05.12.2010
Le premier Pouillot de Pallas ...
11.11.2010
Triste fin pour un Phalarope...
10.11.2010
Déferlante de Mésanges à longu...
09.11.2010
Invasion sans précédent de Més...
24.10.2010
Un million de geais passent pa...
24.10.2010
L’almanach des migrations...
02.10.2010
Pour traverser l’année 2011 av...
18.09.2010
Un Flamant rose à Préverenges...
18.09.2010
Un Flamant rose à Préverenges...
25.06.2010
Un Bruant chanteur en Valais !...
23.06.2010
Ibis falcinelle...
12.06.2010
La Bergeronnette citrine...
11.06.2010
Le Phragmite aquatique...
04.06.2010
Le Bruant nain...
02.06.2010
Printemps fou à Sionnet GE...
03.03.2010
Un Coucou geai à Ecublens VD...
11.02.2010
D’où viennent les Mésanges à l...
18.01.2010
Le Ballet des Butors...
17.12.2009
Le retour des Courlis cendrés...
11.12.2009
Un Venturon montagnard sur le ...
08.12.2009
Remarquable fidélité...
06.12.2009
Plongeons imbrins...
20.10.2009
L'aigle royal de retour dans l...
13.10.2009
Busard pâle au col de Jaman...
01.09.2009
Un Martinet pâle dans le Jura...
27.08.2009
Deux Rolliers sur la place d’a...
23.08.2009
La «chasse» au Pluvier guignar...
19.08.2009
La migration des Cigognes blan...
06.08.2009
Nidification du Héron pourpré ...
14.07.2009
Un Etourneau roselin aux Grang...
01.07.2009
Le Gobemouche à demi-collier F...
20.06.2009
Pas de soucis pour les Guêpier...
17.05.2009
Sterne voyageuse aux Grangette...
13.05.2009
Une Glaréole à collier à l’emb...
10.05.2009
Une Sterne arctique à Préveren...
10.05.2009
Un Pouillot ibérique dans le b...
19.04.2009
Des Plongeons catmarins statio...
03.04.2009
La migration des limicoles a c...
30.03.2009
Mauvaise année pour la Chouett...
01.03.2009
Un Sizerin flammé nordique soi...
28.02.2009
Une Buse pattue hante la Krümm...
15.02.2009
Des Jaseurs boréaux sont en Su...
25.01.2009
Invasion de Mouettes tridactyl...
24.01.2009
L’hiver des Courlis cendrés...
08.01.2009
Rude hiver pour les oiseaux...
05.01.2009
Histoire d’Au…tour...
28.12.2008
un Bécasseau violet au bord du...
24.12.2008
Les Jaseurs boréaux sont à nos...
19.12.2008
Plongeons imbrins...
29.11.2008
Un Grand-duc dans le cimetière...
22.11.2008
Une Chouette épervière en Haut...
18.11.2008
Gardeboeufs à Essert-Pittet...
29.10.2008
Pouillots à grands sourcils en...
13.10.2008
Le miracle des bancs de sable ...
06.10.2008
Marouette de Baillon...
25.09.2008
Bécasseaux tachetés: américain...
20.09.2008
Campagne de baguage au col de ...
23.08.2008
15 Pluviers guignards dans la ...
15.08.2008
Un Elanion en Champagne genevo...
30.07.2008
Mauvaise année pour les martin...
24.07.2008
Les Grands Cormorans en sursis...
14.07.2008
Démarrage tardif chez les Ster...
08.06.2008
Nidification du Tadorne de Bel...
27.05.2008
Invasion de Faucons kobez...
01.05.2008
Un jour à la Vaux-Lierre...
26.04.2008
Falaises toutes neuves pour le...
21.04.2008
La suppression de la bande cen...
11.04.2008
L’hiver des canards marins jou...
16.03.2008
Le printemps des limicoles à l...
09.03.2008
Destruction des cormorans...
24.11.2007
Léman - Un tourbillon d'images...
12.11.2007
Les Oiseaux de Suisse - Le Fil...
01.08.2007
«Les Oiseaux de Suisse» La nou...
26.07.2007
TJ - Hôpital pour oiseaux...
25.07.2007
Un mois de juillet pas comme l...
11.06.2007
A l'hôpital des oiseaux...
12.01.2007
TJ - Préverenges...
09.01.2007
Dolce vita - Almanach...
20.08.2003
Le Guêpier de Penthaz...
00.00.0000
Lionel Maumary, ornithologue...
 

T-Shirts / Sweat shirts
shirts
Vêtements sur le thème des oiseaux!
Calendrier 2015
Almanach
Almanach des migrations
Les Oiseaux de Suisse
Almanach
Toute l'avifaune de Suisse dans un ouvrage édité par la Station ornithologique Suisse.

Nidifications rares sur l'île aux oiseaux de Préverenges La chronique de Lionel Maumary
Lionel Maumary, Oiseaux.ch, 10.06.2012

En juin 2012, les nidifications du Petit Gravelot et du Tadorne de Belon ont été constatées sur l'île aux oiseaux de Préverenges (avec respectivement 4 et 9 poussins). C'est la première fois que ces deux espèces réussisent à mener leur nichée à bien sur l'île aux oiseaux, malgré de nombreuses tentatives dans le cas du Petit Gravelot, grâce à la persistance des basses-eaux ce printemps. L'un des poussins de Tadorne est nettement plus âgé que les autres ; est-il issu d'une autre nichée et s'agit-il du même couple qui niche régulièrement dans une propriété privée de St-Prex depuis quelques années ?

Le Petit Gravelot niche dans la plus grande partie de l’Eurasie ainsi qu’en Afrique du Nord et aux Canaries. La sous-espèce nominale niche des îles Canaries et des côtes atlantiques d’Europe et d’Afrique du Nord à la mer d’Okhotsk et le Japon ; il n’est absent pratiquement que de la toundra et des grands déserts asiatiques. Deux autres sous-espèces plus ou moins sédentaires habitant des Philippines à la Nouvelle-Guinée et de l’Inde à l’Asie du sud-est. Avec environ 30'000 couples, la Biélorussie et l’Ukraine hébergent 40 % de la population européenne (Russie non comprise). La population du Paléarctique occidental hiverne principalement en Afrique tropicale dans la ceinture sahélienne, seul un petit nombre demeurant autour de la Méditerranée.

En Suisse, l’espèce se reproduit sur les grandes rivières et dans les gravières du Plateau, ainsi que sur le Rhône en Valais central et sur les fleuves Ticino et Maggia au Tessin. La grande majorité des oiseaux se cantonnent sur les îles graveleuses du Rhin, où 30-40 % de la population helvétique se trouvent entre Trübbach et Oberriet SG, sur 30 km de cours ; 8 territoires ont également été recensés en 1987 sur un tronçon de 3.5 km entre Untervaz et Landquart/Mastrils GR, qui constitue un deuxième centre de gravité. Le Liechtenstein hébergeait 12 territoires en 1996. Jusqu’à la fin des années huitante, le Petit Gravelot ne nichait qu’en dessous de 700 m mais depuis les années nonante, il colonise des sites en altitude, probablement les plus hauts d’Europe : il a niché en 1993 à 1’005 m dans le Jura à la Vallée de Joux VD et à 1'810 m dans les Alpes en Haute Engadine GR ; le record d’altitude est à 1'860 m à Pontresina GR, où l’espèce a niché entre 1996 et 1998. Les sites d’escale les plus importants sont le Chablais de Cudrefin VD/Fanel NE/BE, Yverdon VD, Chavornay VD, les Grangettes VD, Préverenges VD, l’Ägelsee TG, la retenue de Klingnau AG, le lac d’Unterlunkhofen AG, les Bolle di Magadino TI et l’embouchure de la Maggia TI.

Dès le mois de juillet, des oieaux isolés ou des familles se apparaissent hors des sites de nidification ; la migration des adultes culmine vers mi-juillet alors que les jeunes sont en dispersion juvénile jusqu’à fin août, leur passage ne culminant qu’à la fin de ce mois et dans la première décade de septembre. Le passage se termine vers mi-octobre, quelques attardés pouvant encore être observés jusqu’à la fin de ce mois, exceptionnellement en novembre : les dates les plus tardives sont le 13 novembre 1952 à Yverdon VD et le 13 novembre 1997 au Chablais de Cudrefin VD. Au printemps, les premiers oiseaux apparaissent avec le mois de mars, exceptionnellement dès mi-février, la date la plus hâtive étant le 15 février 1958 au Lachener Horn. La migration bat son plein à mi-avril, diminue fortement en mai pour se terminer à la fin de ce mois. Les observations de juin concernent normalement des nicheurs.

Avant 1960, l’effectifs nicheur n’a cessé de diminuer avec la destruction de l’habitat fluvial, puis il s’est régulièrement accru depuis 1966, année des premières nidifications en gravière sur la Limmat ZH et dans le Pays de Genève ; de 1972 à 1974, 9 sites artificiels ont été recensés sur territoire suisse, puis au moins 22 autres de 1975 à 1978. Cette nouvelle adaptation est à l’origine du développement de la population : on comptait moins de 20 couples en 1960, 20-25 en 1972-75, 30 en 1984, 50 en 1987-88 et 100-120 en 1993-96. Localement, les populations peuvent fluctuer fortement suivant le niveau de l’eau, la disponibilité de surfaces de gravier et les dérangements. Ceci est bien documenté dans la vallée st-galloise du Rhin, où se trouve le plus grand effectif nicheur helvétique : le nombre de couples est sensiblement plus bas les printemps marqués par des crues importantes, comme en 1999. La population européenne est quant à elle fluctuante ou plus ou moins stable. En Angleterre par exemple, l’espèce a niché pour la première fois en 1938 et s’est étendu depuis, la population atteignant 608 couples en 1984.

Le Petit Gravelot niche originellement sur les îles d’alluvions et les rives dénuées de végétation des grands cours d’eau et de leurs deltas, parfois sur la plage d’un lac. Jusqu’en 1965, aucune nidification en gravière n’avait été observée en Suisse, alors que c’est devenu par la suite son milieu de prédilection. En 1993-96, les sites de nidification se répartissaient à 61 % sur les cours d’eau et leur delta, à 33 % dans des gravières et à 6 % sur des surfaces rudérales dénudées et caillouteuses telles que zones industrielles, places d’exercices militaires, terrains vagues, remblais ou champs pierreux (n = 205). Le Petit Gravelot se nourrit principalement d’insectes (adultes et larves de simulies notamment) ainsi que d’araignées, picorés à vue sur les surfaces sèches ou humides, exemptes de végétation. D’autres invertébrés tels que les vers les petits mollusques et crustacés complètent le régime alimentaire. Parfois, il tremble brièvement d’une patte portée en avant pour débusquer des larves enfouies dans le sol. En migration, le Petit Gravelot fait escale sur les plages de sable ou de galets, les grèves exondées des lacs, sur les îles et les bancs de sables, plus rarement dans les champs nus ou sur les môles enrochés et bétonnés. Dans 95 % des cas, les observations concernent des oiseaux isolés ou des petits groupes de 2-6, les groupes de plus de 15 individus étant rares. Les migrateurs séjournent souvent quelques jours au même endroit ; au printemps, les oiseaux arrivent de jour comme de nuit lors qu’en automne la migration semble plus strictement nocturne. L’appel caractéristique est un sifflement bref « piu », une longue série cadencée « grugrugrugrugru » accompagnant le vol nuptial.

Dès leur retour en avril, les couples se forment par de bruyantes poursuites aériennes : le mâle s’élève en battant des ailes au ralenti, pivotant alternativement d’un côté sur l’autre, de façon à montrer tantôt le blanc éclatant du dessous du corps et des ailes, tantôt le brun terne dessus. L’installation est souvent compliquée par la remontée printanière des eaux qui noient des nids et contraint le couple à vagabonder à la recherche d’un site adéquat. Le mâle indique à la femelle l’emplacement futur du nid, une simple cuvette grattée au sol tapissée de petits cailloux, complètement à découvert, le plus souvent à proximité de l’eau. La première ponte a lieu de mi-avril à début juin, la plus précoce le 14 avril 1959 au Lachener Horn (J. Heim), la seconde ponte normale de mi-juin à début juillet. Les 4 (3-5) œufs disposés en croix, les pointes au milieu, sont couvés pendant 22-26 jours à tour de rôle pendant par la femelle et le mâle, chaque relève étant alors l’occasion d’une cérémonie discrète, souvent le seul moyen pour l’ornithologue de repérer le nid. Les jeunes peuvent voler à 28-29 jours et sont indépendants 8-25 jours plus tard. Le couple veille sur les jeunes et les conduit vers un secteur où ils pourront se nourrir eux-mêmes. L’arrivée d’un prédateur provoque l’excitation extrême des adultes, qui simulent une blessure en titubant et traînant une aile en criant pour attirer son attention sur eux pendant que les poussins se cachent. Une fois l’intrus suffisamment éloigné des jeunes, l’adulte cesse subitement sa feinte et les rejoint en effectuant une grande boucle au vol. La femelle quitte la famille avant le mâle pour pondre une nouvelle fois. Il y a normalement deux couvées annuelles et jusqu’à 3 couvées de remplacement en cas de destruction précoce. Les nicheurs sont territoriaux et agressifs envers leurs congénères, raison pour laquelle il y a rarement plus d’un couple par gravière ; des « aides » soient parfois acceptés, formant des trios. La mortalité des poussins est très élevée, plus de 60 % avant l’envol. Alors que les jeunes de l’année précédente s’installent dans un rayon de 100 km autour de leur lieu de naissance, parfois plus loin encore, les adultes reviennent fidèlement au site de nidification antérieur, pour autant qu’il reste favorable.

Plus qu’ailleurs en Europe, le Petit Gravelot a fortement ressenti les effets des corrections fluviales (endiguements, canalisations, draguages et barrages), qui ont anéanti la plupart de ses habitats naturels en Suisse. Le redressement spectaculaire de la population est entièrement dû à la faculté d’adaptation de l’espèce, lui permettant d’investir de nouveaux biotopes de type pionnier. Son avenir dépend des interventions humaines, puisque la plupart des couples nichent aujourd’hui dans des sites anthropogènes : en Europe centrale, on estime à seulement 6 % la proportion de couples nichant encore en milieu naturel. L’effectif pourrait continuer à se développer positivement, à condition que les cours d’eau naturels soient préservés des dérangements et des constructions, que les gravières ne soient pas remblayées et que les terrains vagues soient laissés à la nature. Les nids situés dans les gravières sont très vulnérables aux aller et retour des camions, mais peuvent aisément être épargnés en indiquant l’emplacement du nid aux exploitants. L’espèce profite des nouvelles îles construites spécialement à son intention, qui favorisent par ailleurs le bon déroulement de sa migration.

Pour le Tadorne de Belon, voir l'article 'Nidification du Tadorne de Belon en Suisse'

A propos de Lionel Maumary
Messagerie - Calendrier 2015 - Les Oiseaux de Suisse - Birdline Internet - Photographies - Réserve naturelle Chavornay - Portail nature Romande - Centres de soins - Oiseaux.ch
Contact: info@oiseaux.ch | Consulter mail ...@oiseau.ch | © 2001-2022 Oiseaux.ch - Powered by Monkey's Ink of Switzerland -