Oiseaux.ch

Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse

Observation, étude, protection et photographie des oiseaux sauvages

La chronique
de Lionel Maumary

Une Pie-grièche schach à Grandson !

Lionel Maumary, Oiseaux.ch, 20.12.2018

Du 18 au 25 novembre 2018, une Pie-grièche schach a séjourné au Repuis à Grandson VD, où elle a été découverte à l'occasion du recensement international des oiseaux d'eau par Fabien Klötzli. Pendant toute la semaine, elle a attiré de nombreux observateurs venus de toute l'Europe pour l'admirer. Elle se tenait dans une forêt bordant la roselière lacustre, où elle chassait des insectes (guêpes, syrphes) et des micromammifères. Il s'agissait d'un jeune de l'année, présentant les caractères de la sous-espèce migratrice Lanius schach erythronotus, nichant du Kazakhstan à l'Afghanistan et au nord-ouest de l'Inde. Elle se tenait également en bordure d'une place de jeux, où elles se montrait très peu farouche. Il s'agit de la 2e donnée suisse, potentiellement la première d'un oiseau sauvage, et la 14e pour le Paléarctique occidental de cette espèce asiatique nichant du Kazakhstan à la Chine et la Papouasie, sous réserve d'homologation par la Commission de l'avifaune suisse (CAvS).


illustration

Légende de photo: Pie-grièche shach de 1ère année, Grandson VD, novembre 2018. Mathieu Bally.

Neuf sous-espèces sont actuellement reconnues*, la plus occidentale étant L. s. erythronotus, qui niche du sud de l'Ouzbékistan à l'est jusqu'au nord de l'Inde, probablement aussi dans le nord-est de l'Iran. L'espèce étant un oiseau de cage très abondant en Asie et la probabilité d'une apparition sauvage en Suisse très faible, la question de l'origine de l'oiseau de Grandson doit être discutée, d'autant plus qu'il existe déjà une donnée de Pie-grièche schach échappée de captivité en Suisse, d'un mâle chanteur du 17 au 27 mai 1976 à Zurich (photographiée par E. Elmer, probablement de la sous-espèce sédentaire tricolor). De plus, l'apparition d'un Torrentaire à calotte blanche Chaimarrornis leucocephalus le 9 septembre 2015 à Sent GR montre que des oiseaux originaires d'Asie centrale échappés de captivité peuvent apparaître en Suisse.

Les arguments plaidant pour un oiseau sauvage sont les suivants :
- date d'apparition correspondant au schéma des apparitions en Europe
- il s'agissait d'un jeune de première année, plus susceptible qu'un adulte de s'égarer
- l'oiseau présentait les caractères de la sous-espèce migratrice erythronotus, déjà trouvée en automne en Europe occidentale
- le comportement de chasse efficace

Les arguments plaidant pour un oiseau échappé de captivité sont les suivants :
- espèce très fréquente en captivité en Asie
- habitat forestier atypique
- individu très peu farouche
- habitat forestier atypique pour l'espèce

En Indonésie, la Pie-grièche Schach est la 2e espèce la plus abondante en captivité après le Canari, avec plus de 171'000 individus maintenus en cage. De nombreux individus captifs sont des poussins et des jeunes de l'année, probablement prélevés dans la la nature car l'espèce est connue pour être difficile à reproduire en captivité. L'habitat forestier est surprenant pour cette espèce qui affectionne les milieux ouverts à semi-ouverts. Il est en effet extrêmement dangereux pour cet oiseau de se trouver en forêt, où elle constitue une proie facile pour l'Epervier d'Europe.

D'autre part, la Pie-grièche schach a niché pour la première fois dans le Paléarctique occidental en 2016 à Atyrau au Kazakhstan, où l'espèce semble en progression vers le nord, ayant colonisé le Ile Delta en 1982 et la région du lac Alakol en 1993. Jusqu'en 2016, l'aire de nidification s'étendait au nord jusquà Kzylorda et à l'ouest jusqu'à Kazalinsk, qui se trouve à plus de 800 km d'Atyrau. L'espèce reste un visiteur rarissime dans le Paléarctique occidental, où elle a été observée au Danemark, en France, en Israël, en Jordanie, au Koweit, en Hollande, en Suède et en Turquie. Les 5 données les plus récentes d'oiseaux sauvages sont les suivantes:

2000 Ecosse Howmore, South Uist, 3–4 novembre
2008 Danemark Blåvand, 15–17 octobre
2011 Hollande Den Helder, 31 octobre
2017 Belgique Zwin, 15 octobre
2018 Suisse Grandson, 18-25 novembre


Dans le cas de l'oiseau de Grandson, l'origine sauvage semble la plus probable, étant donné l'âge de l'oiseau, son appartenance à la sous-espèce la plus occidentale et migratrice ainsi que la date d'observation correspondant au schéma d'apparition en Europe occidentale. Bien que la Pie-grièche schach soit un oiseau de cage populaire en Asie, elle est rare en captivité en Europe. L'augmentation apparente de la fréquence d'apparition en Europe est probablement liée à l'expansion vers l'ouest de l'espèce.

*Les 9 sous-espèces sont les suivantes (Handbook of the Birds of the World alive) :
- L. s. erythronotus (Vigors, 1831) – Indian Long-tailed Shrike – SC Kazakhstan (breeding record in 2016 in NW), S Uzbekistan, E Turkmenistan, Kyrgyzstan, Tajikistan, NC & E Afghanistan and Pakistan (except SW) E to N & NC India; probably also NE Iran.
- L. s. caniceps Blyth, 1846 – NC & peninsular India and N Sri Lanka.
- L. s. schach Linnaeus, 1758 – Chinese Long-tailed Shrike – C, S & SE China (including Hainan), Taiwan and N Vietnam (Tonkin and Annam).
- L. s. tricolor Hodgson, 1837 – Himalayan Long-tailed Shrike – Nepal and E India E to Myanmar, S China (S Xizang, Yunnan), N Laos and N Thailand.
- L. s. longicaudatus Ogilvie-Grant, 1902 – C, SE & S Thailand and S Laos, possibly also S Myanmar (Tenasserim).
- L. s. bentet Horsfield, 1821 – Sunda Long-tailed Shrike – S Malay Peninsula, Sumatra, Java, SE Borneo, Bali and Lesser Sundas (E to Timor and Sermata).
- L. s. nasutus Scopoli, 1786 – Philippine Long-tailed Shrike – Philippines (except Palawan and Sulu Is) and NE Borneo.
- L. s. suluensis (Mearns, 1905) – Sulu Archipelago (Jolo), in S Philippines.
- L. s. stresemanni Mertens, 1923 – E New Guinea (Huon Peninsula and adjacent hinterland, S slopes of mountains in SE).



pub

A propos de Lionel Maumary