Oiseaux.ch

Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse

Observation, étude, protection et photographie des oiseaux sauvages

La chronique
de Lionel Maumary

Un Plongeon à bec blanc au lac de Constance

Lionel Maumary, Oiseaux.ch, 17.02.2012


illustration

Photos: Stephan Trösch

Le 12 février 2012, un Plongeon à bec blanc juvénile a été repéré par Stephan Trösch sur le lac de Constance, se déplaçant entre Güttingen et Arbon TG. Il s'agit de la 5e donnée suisse (la 7e pour le lac de Constance, la dernière en 2002) et cela faisait 16 ans que ce plongeon nichant en Sibérie, en Alaska et dans l'arctique canadien n'avait été vu dans notre pays.

Le géant des plongeons est aussi le plus rare et le plus prestigieux, issu des contrées lointaines de la Sibérie arctique et de l'Alaska au nord-ouest canadien, bien au-delà de la limite des forêts. Le site de nidification le plus proche se trouve sur la côte de la Mer de Barents près de Mourmansk et en Nouvelle Zemble (Sibérie occidentale), la plus forte densité se trouvant dans le golfe de la Kolyuchinskaya en Sibérie orientale. En hiver, le Plongeon à bec blanc n'atteint les côtes de la Norvège qu'en très petit nombre, plus rarement la Mer Baltique et la Mer du Nord, son apparition à l'intérieur du continent européen étant un évènement extrêmement rare. En Suisse, le Plongeon à bec blanc n'est apparu qu'à la frontière septentrionale, sur le Rhin et le lac de Constance, où il a effectué trois hivernages complets. Il s'agissait toujours de jeunes oiseaux de premier hiver. La donnée exceptionnellement tardive de juin 1996 se rapporte probablement au même oiseau vu en janvier, février et avril. Le Plongeon à bec blanc peut reste souvent immergé pendant 1 minute et peut atteindre 10 m de profondeur. Il lorgne souvent sous la surface pour repérer ses proies. Sur le lac de Constance, il se nourrit principalement d’écrevisses et de poissons.


- 25-29 février 1976 : 1 ind. Stockacher Aachmündung
- 1 juv. les 2 et 6 décembre 1973 à Rheinfelden AG
- 1 juv. du 24 janvier au 9 mars 1982 au lac Inférieur entre Eschenz TG et Mannenbach TG
- 1 juv. du 12 décembre 1994 au 28 février 1995 entre Landschlacht TG et Rorschach SG
- 7 janvier au 21 février 1996 : 1 ind. 2 a.c. Bodman D; 1 imm. 2 a.c. le 7 avril 1996 à Güttingen TG ; 23 au 26 juin 1996 : 1 « ad » Eriskircher Ried D.

Voir aussi http://shorebirder.wordpress.com/



pub

A propos de Lionel Maumary