Oiseaux.ch

Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse

Observation, étude, protection et photographie des oiseaux sauvages

La chronique
de Lionel Maumary

Les Pouillots à grands sourcils ont-ils perdu le nord ?

Lionel Maumary, Oiseaux.ch, 07.10.2014

Des Pouillots à grands sourcils comme s'il en pleuvait... A Bex, Bâle, Kerzers, Ittigen, Gampelen, Ins ou Lausanne, partout en Suisse ces oiseaux sibériens apparaissent depuis fin septembre. Il semble que chaque haie, bosquet, lisière de forêt ou jardin pourrait accueillir un de ces petits insectivores si rares il y a quelques années encore. En effet, une nette augmentation du nombre d'observations en Suisse se dessine depuis le début du XXIe siècle avec 8 données de 2008 à 2012, alors qu'il n'existait que 8 données de 1900 à 2006, dont 7 d'oiseaux capturés. Mais 2013 a battu tous les records, avec pas moins de 10 données du 30 septembre au 2 novembre (dont 4 capturés), et l'automne 2014 semble commencer plus fort encore. Même un mâle chanteur s'est cantonné au bord du lac de Neuchâtel ce printemps !


illustration

Pouillot à grands sourcils photographié le 5 octobre 2014 à la place de Milan à Lausanne, découvert la veille dans le même érable que celui du 29/30 octobre 2013. Mickaël Fivat.

Ce qui est d'autant plus surprenant, c'est que sur les îles d'Europe du Nord, où l'espèce est régulière, il y en a très peu cet automne. Aucun Pouillot à grands sourcils sur Ouessant, presque pas sur les Shetlands, très peu sur Helgoland... par contre il y en a eu plusieurs en Hollande. Parmi les explications plausibles, le déplacement du pôle magnétique pourrait jouer un rôle car les oiseaux migrateurs utilisent les lignes du champ magnétique pour naviguer. Jusqu'à la fin du XXe siècle, le pôle nord magnétique de la Terre se déplaçait vers la Russie à une vitesse d'environ 8 km par an. Au cours de la dernière décennie, la vitesse a augmenté drastiquement. Maintenant le pôle magnétique se déplace vers l'est à une vitesse de 65 km par an, soit une augmentation de 800%. L'accélération du déplacement du pôle magnétique vers la Sibérie pourrait-elle être la cause de la modification des trajectoires des oiseaux migrateurs ? Les migrateurs sibériens en seraient-ils déboussolés ? S'il est encore trop tôt pour le savoir, la prochaine décennie pourrait donner des éléments de réponse. En attendant, cherchons ces pouillots si charismatiques !

Observations du printemps 2014 :

25-27 avril 2014 : un mâle chanteur à La Sauge/Cudrefin VD

Observations du début d'automne 2014 :
1. 24 septembre : Les Caillettes/Bex VD
2. 27 septembre : Sternenfeldbiotop/Birsfelden BL
3. 1er octobre : Ittigen BE
4. 4-5 octobre : Krümmi/Kerzers FR
5. 4-5 octobre : Lausanne-Cour VD
6. 5 octobre : Giritzimoos/Gampelen BE
7. 5 octobre : Stälze/Ins BE



pub

A propos de Lionel Maumary